mardi 4 août 2009

A la recherche de stéphan Zweig, ou le Rajasthan suisse

Ce jour départ aux aurores ( 10 heures), un guide parlant français nous attend, pour la visite d'Udaipur. Un accent chantant: il nous explique le programme: nous débutons par le temple de Jagdish temple, dédié à Vishnu, dieu de la conservation. Le temple est en marbre, vieille pierre; nous assistons à la deuxième prière de la journée, au milieu des fidèles, qui chantent, puis se fond bénir par le prêtre, au son assourdissant d'une cloche. Quand je pense que je ne vais jamais à la messe!


Nous continuons par la visite du City Palace, palais construit par les différents maharadja ayant régné sur Udaipur, où vit toujours, l'actuel roi.
Quelques salles sont remarquables, notament celles réservées au femmes d'où elles pouvaient observer sans être vues.
Ce palais qui est relativement chargé tant sur le plan architectural, que de la décoration intérieure, montre le goût du clinquant et la grandiloquence architecturale des maharadja d'Udaipur.

La deuxième partie de la journée nous la consacrons à une promenade sur le lac Pichola premier lac de la ville ( qui en compte cinq), on croirait pouvoir croiser Stephan Zweig, tant l'atmosphère de ce lac évoque les lac italo-suisse, avec ses montagnes, ses palaces et ses hôtels emplis de serviteurs désoeuvrés, aux couchers de soleil lumineux et humides.

La comparaison s'arrête là, les Ghatt sur lesquels les indiens lavent leur linge, où les enfants se baignent, la végétation tropicale, la chaleur moite de la mousson, nous font abandonner notre quête vaine de l'écrivain.
Bien sur, aprés une visite du jardin botanique de la ville, nous avons eu droit aux habituelles visite des gentils copains du guide, bijouterie et atelier de peinture hors de prix. Demain shopping, et cinéma en hindie, Bollywood nous voilà.

1 commentaire:

  1. ba alors papa tu vas aller voir un film indien en plus en hindi ?? quelle metamorphose :D profitez bien de vos derniers jours au pays des temples et des vaches sacrees !! je vous embrasse tous tres fort ! Pauline du compte de PA

    RépondreSupprimer