vendredi 7 août 2009

Heureux qui comme Ulysse...

Le voyage de retour fut une Odyssée épique, 26 heures pour entrer à Paris c'est pas du voyage pour rien.
Tout le monde te le dit: ici c'est l'Inde faut prévoir large, donc on part à 11h30, de l'hôtel; d'après le chauffeur il faut une heure pour aller à l'aéroport d'Udaipur.
Adieu d'avec le reste de la famille qui reste et nous partons, encore sur la route...
L'aéroport d'Udaipur, est sommes toute assez petit, mais la maréchaussée indienne, elle , reste toujours aussi pointilleuse dans les contrôles et les papiers.: il manque une étiquette sur le sac à main de Béa, retour à la case départ sans toucher 20000 roupies, et refaire toute la queue.
Le vol part à l'heure: 15h00: il s'agit d'un ATR 72 , avec des hélice, le vol est plutôt secouant.
Ouf nous arrivons!
Delhi domestic airport to international airport, par un bus gratuit, gentiment renseigné par des employé en poste exprès.
Là nous y sommes à 18 h 30, notre avion part à 2h00 le lendemain, or il n'est pas possible d'entrer dans l'aéroport plus de 4 heures avant le départ.
Faites le calcul, nous sommes donc obligés d'attendre dans une salle jouxtant l'aéroport, quelques quatre heures.
C'est le mouvement perpétuel de voyageurs et de valises, un père sikh engage la conversation avec Alexis, qui improve son english pour le coup; ce brave homme attend on fils qui arrive de New York.
Enfin dans le saint des Saints.
Et là ultime aventure: ce n'est plus 25 kg de bagages par personne, mais 20 autorisés: chaque Kg en plus=30 euro.
C'est cool, t'ouvres ta valoche devant tout le monde et tu tries, et tu jettes et tu pèses, et t'arrives à l'ultime sélection.
Reste 4/5 kg, là je pousse une gueulant ça suffit, il est une heure, et la fatigue rend les nerf fragile.
Dans mon mauvais rosbif, j'ai du être convaincant, on nous laisse passer.
L'avion de nuit et le sommeil pour moi= impossible.
Une nouvelle escale à Francfort, et nous voilà rendus.
Bilan 3 avions, 2 escales, 26 heures de voyage sans dormir, moi qui n'aime pas l'avion, je suis servi.
Enfin pouvoir dormir, manger de la salade, des crudités, boire du rosé, et ne pas reprendre l'avion avant une paye.

1 commentaire:

  1. Coucou tonton,
    Comme promis,je ne t'es pas mis de commentaires,juste celui-la pour te demander si je pouvais donner l'adresse de ton blog a mes amis pour "plus de renseignements sur le voyage"...
    Si tu ne reponds pas,je prends ca pour un oui :)
    A bientot,Lea.

    RépondreSupprimer